ARLOT Joffrey : R5 / R5 / R5

BERTIN Stéphane : R6 / R6 / R5

GIRARDEAU Tristan : R6 / D7 / D7

SEVILLE Benjamin : R6 / R6 / R6

PRIET Benoit (remp) : R6 / D7 /D7 

 

 

GROLLIER Christine : D7 / R6 / R6

LEBARS Camille : R6 / R5 / R6

MAINGOT Marine : R6 / R5 / R5

PERRIER Julie : D8 / D7 / D8

STEIBLIN Perrine (cap) : D7 / R6 / D7

 

Ligugé contre Niort

 

Cette après-midi, Ligugé affronte Niort et on savait que ça n'allait pas être de la tarte. Sachant que les filles étaient plus expérimentées que chez nous, nous avons adapté la composition, en espérant toutefois que Tristan ne se soit pas fait trop mal.

 

La rencontre commence avec le mixte 2 et c'est encore Cricri et Benoît qui ouvrent le bal. C'est un match serré et toute l'équipe était derrière eux. Le match est malheureusement perdu en 2 sets et ça fait vraiment chier quand même, ça méritait bien un troisième, jugez vous-même 22-20 22-20. Va falloir travailler le mental, moi je vous le dis !

 

Tristan s'est ensuite lancé sur son simple et malgré la douleur, il parvient à remporter brillament le premier set. Malheureusement, son adversaire s'est ressaisi et remporte de loin le deuxième. Tristan résiste dans le troisième set mais est forcé de s'incliner. Niort mène 2-0

 

Camille se lance dans le simple dame 1 et c'est là encore, c'est du grand Camille. La benjamine de l'équipe remporte son premier set sans grande conviction mais bon, tant qu'elle gagne, on ne lui en demande pas plus. Sauf que son adversaire trouve une parade dans le deuxième set : tout se joue sur un service (que je qualifie de tendu dans ta face) qui destabilise complétement Camille. Elle est complétement désorientée et se focalise sur ce détail, abandonnant quasiment le reste de l'échange. On a beau aller la conseiller, avec Ben, on sait très bien que ça ne sert à rien. C'est dans sa tête. J'avoue avoir pensé que le match était perdu mais elle m'a vraiment surprise car contrairement à son habitude, elle a réussi à passer outre le petit détail qui la bloquait et qui lui aurait fait perdre le match en temps normal. Elle remet du rythme dans le jeu remporte aisément le dernier set.

 

La rencontre s'est poursuivie avec le double homme qui n'allait pas être simple. La journée commançant à être longue, on a senti Benoît lâcher l'affaire et Benjamin ne prenait plus les bonnes décisions. Nos joueurs s'inclinent 21-14 21-16 tout de même face à une paire R5-D7. Le double dame représenté par Julie et Christine n'a pas pu créer la surprise face à une paire qui était bien plus forte, bien plus expérimentée. Niort mène 4-1.

 

Benjamin a ensuite repris la raquette pour affronter le frère de Coralie, Mathieu Ferru. Un peu mollasson, Ben laisse passer le premier set “en mode je dors”. Toutefois, un peu piqué au vif, il s'y remet au deuxième set et prend un malin plaisir à ballader son adversaire sur le terrain, et ce jusqu'au troisième. Benjamin nous rapporte la deuxième victoire de cette rencontre.

 

C'est ensuite au tour de Camille et Tristan de se lancer sur le mixte 1. Malheureusement, Tristan ne se remet pas de sa douleur à la cuisse malgré le baume chinois, gingembre et compagnie. Camille lui propose même de rester devant mais ce sont plutôt les fentes avant qui le font grincer des dents. La paire s'incline rapidement en 2 sets, ce qui est assez frustrant au final car Camille s'est bien battue et avec l'expérience de Tristan (qui nous a quand même gratifiés d'un ou deux coups de derrière les fagots), ils auraient pu envisager la victoire. Dommage pour cette fois (ça m'apprendra à ne pas prévoir de remplaçant ! ;P).

 

Le simple dame 2 clôture cette journée et c'est Julie qui s'y colle. Le moins que l'on puisse dire de Julie, c'est qu'elle ne lâche rien. Elle a sorti les deux rames pour tenir tête à Myriam mais notre joueuse manque encore de technique et de stratégie pour tenir tête à une adversaire aussi expérimentée. Myriam l'a beaucoup fait courir, et même si elle a été surprise plusieurs fois de la ténacité de Julie, elle remporte le match en deux sets. Niort sort donc vainqueur de cette rencontre avec 6-2.

 

Ce qu'il faut retenir de cette première journée, c'est que l'équipe s'est bien battue. En faisant les bons choix, on peut quand même ramener quelques victoires malgré les départs qu'a subi l'équipe. Le plus important, c'est que l'ambiance soit au beau fixe. :)

Régionale 1, journées 3 et 4.

 

En ce dimanche 22 novembre, la R1 s'est réunie sur le parking d'Auchan direction Marans. Pour affronter Royan et Rochefort, nous avions deux nouvelles recrues, Stéphane et Marine, respectivement R6,R6,R5 et R6,R5,R5, et ça sans avoir joué depuis...un an ? Deux ans ? Bref, un véritable soutien pour l'équipe. Joffrey a fait son retour en R1 et Guillaume a gentiment accepté de nous arbitrer TOUTE la journée, on le remercie bien fort.

 

Contre Royan...

 

La journée a débutée sur les chapeaux de roue. Joffrey (R5) ouvre la bal pour affronter Brice (R6). Le premier set, comment dire...c'est du grand Joffrey. Fautes sur fautes, la motivation est en berne. A croire qu'il avait laissé ses jambes dans le minibus ! Recadré au deuxième set par Stéphane, le benjamin de l'équipe a enclenché la machine de guerre et il est finalement sorti de son lit (ça m'apprendra à lui donner une écharpe/couverture dans le minibus -_-). Il remporte cette rencontre 21-10 17-21 17-21. C'est qu'il est bon quand il s'y met !

 

C'est ensuite à Ben (R6) de rentrer dans l'arène pour le simple homme 2. Et là aussi, c'est du grand Benjamin (je vous jure, c'est un boulot d'être capitaine ! :P). Il est vrai que les terrains étaient, comment dire...très glissants. Ben perd le premier set 22-20 en faisant la serpillère. Le moins que l'on ne puisse dire, c'est qu'il n'a pas lâché l'affaire. Puis en regardant le deuxième set plus attentivement du côté de l'adversaire, on s'est fait la réflexion que, techniquement, Olivier (D7) était super fort et Ben aurait beau courir partout, on sentait que ça ne suffirait pas. J'ai même demandé à Joffrey s'il aurait gagné ce match pendant le deuxième set. Il m'a dit “Franchement, je me posais la même question et j'en suis pas sûr...”. Ben perd le set 21-16 la rage au ventre. On a appris plus tard qu'Olivier était un ancien A...et avec les jeux de classement, il pouvait se permettre de se mettre en SH2. J'en ai discuté avec Brice qui m'a dit en rigolant “Ah non, moi j'ai jamais gagné contre lui !”... Donc de ce point de vue là, on peut dire que Ben s'est vraiment bien battu, donc aucun regret à avoir !

 

C'est ensuite mon ado pré-pubère préférée qui a revêtu la tenue de combat. Camille (R6) affronte Juliette (R5), une jeunette déjà rencontrée en tournoi et déjà battue. Mais bon, d'après Camille, “Elle était pas à fond cette journée-là.” (Je pense que je vais demander une thérapie de groupe pour l'équipe...) Malgré tout, elle remporte la victoire sans grande difficulté 21-12, 21-9. Tss tss tss...

 

Le quatrième match nous a offert du beau spectacle. Julie (D7) se retrouve face à une cadette Honorine (D7) et quel match mes amis ! Là encore, Julie nous a impressionné avec une défense en béton et un moral d'acier. Honorine était plus puissante mais beaucoup moins physique que Julie. A un set partout, Julie suivant les conseils de Joffrey comme un bon petit soldat, on lui a tous dit : en face, elle est morte, lâche rien, tu vas l'avoir ! Malheureusement, Honorine a puisé dans ses dernières ressources et l'emporte in extremis 21-19 au dernier. On était vraiment trop déçu pour Julie car c'était son match et avec tous les progrès qu'elle a fait dernièrement, elle méritait bien de ramener ce point pour l'équipe.

 

Les simples étant finis, les deux équipes sont au coude à coude avec 2 victoires partout. C'est au tour de Stéphane (R6) de fouler les terrains pour la première fois (et je peux vous dire qu'il en avait marre d'attendre !), accompagné de Benjamin (R5). Ils affrontent Brice (R5) et Jean-Sébastien (R5).

Et là mes amis, c'était un match de OUF !

Au premier set, les deux ligugéens ont un peu de mal à trouver leur place. Je sens Benjamin stressé, Stéphane est très concentré...je me suis dis mince la mayonnaise prend pas ; ils perdent le premier set 21-18. Au deuxième set, c'est un scénario SPEC-TA-CU-LAIRE qui s'est déroulé devant nos yeux : les gars sont menés 20-13, et là on se dit, ça pue du cul pour le double homme (et je me voyais déjà préparer Benjamin psychologiquement après deux défaites pour la prochaine rencontre.) et là on entend Stéphane dire “20-13 ? Aller, ça se tente.” 20-14...20-15...........20-19......20 égal...20-21 (là Camille est en train d'hurler tellement c'est stressant) ….....24-22 oh putain les cons ! Ce qu'on a ressenti à ce moment-là, c'était tellement fort qu'on a eu l'impression de gagner le match ! Mais non, ils ont volé ce satané set pour jouer le troisième ! Forts de cette euphorie, Ligugé l'emporte 21-14 au troisième. C'est LE set qui a fait toute la différence sur la rencontre ! Bravo !

On tient tout de même ici à saluer le fair-play de Jean-Sébastien, honnête et dans la déconne jusqu'au bout ! On en veut plus des gens comme ça !

 

Place maintenant au double lady avec Marine (R5) et Camille (R5) contre Juliette (R6) et Gwanaëlle (R6). On attend beaucoup de cette paire Camille Marine et autant vous dire que Cam était trèèèèèèès impatiente de jouer avec sa partenaire qui, pour l'occasion, avait revêtu mon maillot d'équipe (dans lequel je ne rentrerai peut-être plus !) tout un symbole ! La paire l'emporte en deux sets mais non sans difficultés. En fait, il y a encore quelques réglages à faire pour exploiter tout le potentiel disponible mais pas de soucis à l'horizon !

 

Un terrain s'étant libéré, les deux mixtes peuvent être lancés. Marine et Stéphane (R5-R5) jouent sur leur meilleur tableau contre Jean-Sébastien et Marine (R5-D7). Julie et Joffrey quant à eux se retrouvent face à Olivier et Gwanaëlle (D7-R5). Et là, on a eu comme un gros doute. Marine et Stéphane l'emporte sans difficulté majeure mais le mixte 2 adverse était bien plus costaud que leur mixte 1.

En faisant ma composition, je savais que Julie était un peu juste pour le mixte, elle manque encore de vision de jeu. Toutefois, Joffrey est lui très à l'aise sur le tableau et je trouve qu'il a une très bonne vision du jeu et qu'il sait l'expliquer, ce qui tombe très bien car Julie sait écouter. Là encore, ce fût un match très fort en émotion. Jo et Julie l'emportent au premier set 21-19 mais perdent les deux suivants 21-18 21-18, et c'est rageant car ça se joue à pas grand-chose. Joffrey les a faits tourner bourrique et Julie nous a sorti la défense du siècle mais une fois encore, cela n'a pas suffit.

 

Ligugé remporte donc cette rencontre 5-3 et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'était serré !

 

 

Contre Rochefort.

 

Les Rochefortais nous attendaient, ouais ben c'est pas ma faute s'ils ont mis trois plombes à gagner contre Royan les loulous ! Pour cette deuxième rencontre, on a fait le choix de garder la même composition.

 

Joffrey était un peu anxieux de jouer contre Romain (R6) et je pense qu'il a eu un peu de mal à se sortir tout ça de la tête. Romain est très physique et très propre. Joffrey n'a pas réussi à créer la surprise, par fatigue ou par bloquage...il perd 23-21, 21-5. La grosse branlée dans le deuxième, dur pour le moral. Pourtant, il doit se remotiver pour le mixte et mine de rien, on ne peut pas le laisser bouder, on a besoin de lui pour le coaching, ses conseils sont souvent précieux malgré son âge.

 

Benjamin, abonné aux vétérans, affonte Etienne (D7) et remporte le match 21-15 21-18. Le double homme de tout à l'heure lui a redonné la pêche.

 

Camille quant à elle s'apprête à faire un match intéressant contre Vanessa (R6). Là encore, c'est sans surprise. Cam suit la tactique de jeu conseillée par Joffrey et s'impose en deux sets 21-19 21-19. Malgré le score, l'issue du match ne faisait aucun doute. Camille a tenté pas mal de choses, elle a donc fait des fautes mais elle était sereine et nous aussi.

 

Julie est par contre tombée sur un os. Clémence (D8) ne lui a laissé aucune chance, rapidité, puissance...elle avait tout et il manquait beaucoup à Julie pour pouvoir emporter ce match. On oublie, on passe à la suite ! :)

 

Le double homme a encore était le match le plus long. Face à Romain et Mickael, Ben et Stéphane s'imposent en trois sets malgré une grosse baisse de régime dans le deuxième. Toutefois, l'expérience de Stéphane et la ténacité de Benji ont suffit pour ramener ce point à l'équipe.

 

Le double dame s'est déroule dans le même esprit que lors de la première rencontre. Si Marine et Camille étaient bien au dessus de Maud et Clémence (D7-D8), elles ne nous les ont pas passées au rouleau compresseur ! Mais bon Marine sourit, c'est du réglage et puis même pas peur !

 

Encore une fois, les deux mixtes se sont joués en même temps. Marine et Stéphane ne laissent aucune chance à leur adversaire et s'imposent 21-16 21-15 face à Maud et Mickael (D7-R5) pour le mixte 1.

Joffrey et Julie ont proportionnellement plus gros à se mettre sous la dent et affrontent Etienne et Vanessa (D7-R6). Vanessa ayant bien plus d'expérience que Julie au filet, le match s'est avéré difficile, avec de beaux échanges toutefois.

Il est vrai que l'équipe manquait jusqu'à présent d'un mixte solide et nous l'avons trouvé en Stéphane et Marine. Il faut absolument que notre mixte 2 s'inspirent de leur expérience pour peaufiner quelques détails...c'est pas notre fort le mixte à la base !

 

Ligugé l'emporte encore 5-3 et on est bien content, la journée a été riche en émotions et en matchs serrés. Un sans faute pour Stéphane, Marine et Camille qui assure parfaitement dans le rôle de Léa Boursiac. Ben avec trois victoires, c'est la force tranquille une fois qu'il est en confiance. Joffrey perd peut-être trois matchs (pas les plus simples en plus) mais sa présence au sein de l'équipe est indispensable, que ce soit en coaching ou en conneries ! Julie totalise quatre défaites dont deux qui lui échappent à pas grand-chose. Elle est sur une bonne dynamique et ne fait que progresser, ça finira bien par payer !

 

RDV le 13 décembre !

 

R1, J5 et J6 à Gond-Pontouvre, place aux frayeurs et à la bonne humeur !

 

Le moins que l'on puisse dire de cette journée, c'est qu'elle fût riche en rebondissements....

 

Le trophée du plus grand boulet de la Terre.

Toute l'équipe (sauf Ben et Cam qui habitent à Angoulême) devait se réunir sur le parking d'Auchan à 7h30 afin de partir tous ensemble en minibus. J'étais un peu en retard, Bruno, Julie, Stéphane et Marine m'attendaient. Tristan est arrivé quelques minutes après, il ne manquait plus que Joffrey. 7H40...7h45... Julie l'appelle, pas de nouvelles...A moins dix on a décidé de partir sans lui. J'ai dit à Julie “Dis-lui que s'il veut jouer aujourd'hui, il nous rejoint au Gond.” J'engage le minibus sur la nationale 10 et Julie me sort, “Il vient d'arriver sur le parking d'Auchan.” . Puis là, j'ai eu un flash : j'avais croisé Joffrey la veille pour les nationales et il me semblait qu'il avait qu'il avait une “soirée”. Je me doutais un peu de ce qui allait se passer, je pense que c'était dans les esprits de tout le monde et que vous aussi, chers lecteurs, vous avez comprise. On le prendra sur le parking du Aldi à Vivonne sud. Julie a transmis le message au benjamin de l'équipe qui est arrivé dare-dare. Et là, que le spectacle commence.

Les relents nauséabonds qui s'échappaient du joueur ont fini d'achever l'arrière du minibus, Tristan étant en première ligne. Encore heureux que j'avais prévu le thermos de café. Après une demi-heure de route (et de chambrage et de foutage de gueule), je sais pas pourquoi j'ai demandé à tout le monde : “Vous avez bien vos papiers d'identité ?” et qui me répond “Meeerde, j'ai pris mes clopes, enfin je crois, mais j'ai oublié mes papiers dans ma voiture, putain, j'suis con !” Je vous le donne en mille...J'avais même pas envie de l'engueuler parce que là, ça commençait comme le début d'un sketch : après avoir perdu pratiquement une demi-heure, il allait pas pouvoir jouer...encore heureux que l'équipe comptait 4 mecs. Le voilà parti avec Tristan à retourner tout son sac de bad pour chercher (l'espoir fait vivre) ses foutus papiers. Au final, Tristan a fait des découvertes qui lui ont fait pousser des “AAAh” et des “Baaah” qui laissent place à l'imagination...mais pas de papiers. “Non mais c'est pas grave, j'irai voir le JA, je vais lui expliquer, ils me connaissent de...” Alors là, non. J'ai dit : “Toi, tu vas voir personne, tu parles à personne, c'est moi qui vais aller voir le JA, tu restes tranquille, tu parles pas, sinon ça va être mort.” Non mais je vous jure.

Mais attendez...suite à l'exploration du sac de Joffrey, un détail n'a pas échappé à l'ancien capitaine : “Non mais attend, elles sont où là tes raquettes et tes chaussures ? T'as rien là dans ton sac !??”. “Rhalala, chuis un boulet, si j'ai une raquette mais ça fait genre 20 ans que j'ai pas joué avec...” là, il m'a tuée. “Bah oui c'est dans mon coffre de voiture, je sors que ça pour l'entraînement...” Donc le sac il sert à.... ???? Il venait de tuer le peu d'espoir qu'il me restait (si j'arrivais à négocier avec le JA.) et dans mon esprit se dessinait une scène dans laquelle je lui enfonçais la tête dans la cuvette des toilettes du gymnase Nelson Paillou. “Hin, hin, chuis venu avec ma bite et mon couteau ! :D” …. -_-'....


 

Au final le JA a été sympa. Joffrey a trouvé chaussures et raquette, il a même trouvé une serviette pour se laver dis donc (celle de Tristan après s'être lavé lui-même); il gagne un match sur deux, nous a gratifié de ses conneries habituelles (à force, je ne m'en souviens plus) et d'une flatulence qui nous a tous fait dégager du banc. Il a rigolé, il était content. Et nous, on était bien contents de l'avoir malgré tout.

 

C'était Joffrey, 19 ans, étudiant en IUT, meilleur classement de l'équipe de R1.

 

J5 : St Yriex, la désillusion :

 

Pour bien commencer cette rencontre qui n'allait pas être simple, Badnet a décidé d'envoyer le duo de choc Marine et Camille (R5-R5) sur le double dame face à Séverine et Stéphanie (D7-D8). Pas de surprises, les filles ont bien tourné, et malgré les quelques fautes, elles s'imposent en deux sets 21-10, 21-15. Bravo les filles.


 

Le double homme s'avéra être bien plus ardu. Stéphane savait que l'équipe adverse allait jouer sa meilleure paire face à l'ex joueur de nationale 3. Pourtant, Ben et Stéph (R5-R6) n'ont pas démérité face à Olivier et Axel (R5-R5). Ils s'inclinent en deux sets 21-15, 21-19. La stratégie de pousser Olivier au fond n'a pas été exploitée à fond et que dire du jeu d'Axel, propre, puissant et précis jusqu'au bout. Et pourtant, on a vu Stéphane nous sortir quelques coups de derrière les fagots, dont un jeu au filet tout en finesse.


 

Ce fut ensuite au tour de Joffrey (R5) d'affronter Cédric (R4) et autant dire que ça n'allait pas être de la tarte. (A cause du classement ou à cause de....??? :) bref Joffrey n'était pas en jambe, trop sur l'arrière du terrain et un peu feignant dans ses déplacements. Il va falloir compter sur autre chose que du poignet dorénavant et c'est dommage car les points marqués sont construits et font mal. Joffrey perd 21-9 21-7 et s'est pris un coup de pied au derrière.


 

Camille (R6) a ensuite affronté Sophie (D8) en SD1 et la victoire fut sans appel. Le temps de faire chauffer le diesel, Camille l'emporte sans transpirer 21-11, 21-8.


 

C'est Julie (D8) qui a pris la suite pour le SD2 . Elle a dû se mesurer face à Stéphanie (D9). Le premier set est remporté sans encombres par Julie 21-6. On pensait que la victoire alait être facile. C'était sans compter sur un petit détail qui a fait toute la différence : le changement de volant. Sur les babolats, Julie, d'habitude petits bras, sortaient services et dégagements d'au moins un mètre, ce qui arrangeait bien Stéphanie qui elle, trouver le fond de cours sans problèmes. Alors même si on lui a conseillé de smasher plus si le volant était rapide, c'est pas le jeu de Julie. Et évidemment, pas question de casser ce fichu volantt. Le deuxième set est perdu 21-12. Dans le troisième, on fait signe à Julie à 2-1 de changer de volant car il avait une plume de cassée. Au grand dam de son adversaire. Julie a retrouvé un confort de jeu mais le volant ligugéen s'est vite cassé et repasser sur du babolat a semer le doute dans le jeu de Julie qui s'est inclinée 21-18. Encore une victoire qui lui échappe de peu.


 

Pour le SH2, Benjamin (R6) avait du lourd face à lui. Axel (R6) ne lui a laissé aucune chance. Ramer ne suffit plus, Ben perd 21-8 21-14.


 

Le mixte 1 a été une véritable surprise. Marine et Stéphane (R5-R5) enchaînent les fautes face à Cédric et Sophie (R5-D7) et perdent le premier set 21-11. C'est l'énervement, le couple s'exaspère. Ils remontent la barre dans le troisième set mais perdent 23-21. Pas de troisième set, la pilule est dure à avaler. Difficile de trouver les mots.


 

De leur côté, Tristan et Julie (D7-D8) ne sortent pas leur épingle du jeu face au couple Eric et Stéphanie (R6-D7). Ils perdent 21-16 21-9.


 

St Yriex l'emporte 6-2.


 

J6 Saintes, la réaction.


 

Réunion de crise chez les ligugéens. La défaite face à St Yriex est lourde, trop lourde. Des matchs en deux sets, dont bien souvent un set en dessous de 10. Trop de fautes directes. L'équipe souligne un manque de jeu à l'entraînement. Une requête donc à faire, prévoir un créneau jeu libre compétiteur, pouvoir jouer davantage sur les créneaux existants...ça c'est bien mais et maintenant. Il nous paraît évident qu'au niveau des filles, il ne faut rien changer. Camille assure en simple, Julie peut créer la surprise et le simple, c'est son tableau. Le double dame Marine/Camille assure au moins une victoire et Marine est la seule joueuse qui sache véritablement faire du mixte. Julie doit donc rester sur le mixte 2. C'est plutôt au niveau des hommes que l'on peut faire autrement. Stéaphane est un réel atout en double, et hors de question de briser la paire Marine/Stéphane. Joffrey, joueur polyvalent se propose en double homme. Mauvaise ideé selon Marine, de faire un changement aussi radical. A tester, mais ultérieurement. Tristan est un joueur de simple, on décide donc de lui confer le SH2 plutôt que le mixte. Joffrey et Julie prendront le mixte, ça avait plutôt fonctionné sur les dernières rencontres. Benjamin restera sur le double et tentera la surprise sur le SH1.


 

La rencontre commence sur les chapeaux de roue avec le double homme. Ben et Stéphane affrontent Corentin et Nicolas (R5-R5). On sent que Stéphane a bouffé du steak et cette fois-ci, il est pas question que la victoire lui échappe ! Les smashs s'enchaînent, les derniers points sont difficiles à mettre mais la paire l'emporte 21-19. Quand on vous dit qu'il faut arrêter les fautes directes ! Victoire aussi dans le deuxième set 21-16. Ça fait du bien, hein ?

 

Marine et Camille ont plus gros que tout-à l'heure à se mettre sous la dent : Mélissa et Sandra (R5-R6) s'avèrent être une paire coriace. Que nenni ! Plus rien ne résiste à Camille et Marine : le jeu, plus rapide, leur convient mieux. 21-14 dans le premier et 21-8 dans le deuxième. Une dérouillée.

 

Julie devait ensuite affronter Charlotte en SD2. Une défaite pour nous sur le papier car Julie est D8 et Charlotte R6. Pourtant, je sais que Julie peut le faire car avant de m'être fait piquée par un frolon asiatique, j'avais le même jeu de simple que Julie et Charlotte, je l'ai déjà battue et je sais qu'elle a un point faible. J'ai donc expliqué à Julie ce qu'il fallait faire. Le premier set n'a pas été simple. Même si Julie a parfaitement compris où je voulais en venir, Charlotte reste une joueuse avec un bon poignet (peut-être trop d'ailleurs) et Julie fait quelques fautes, ne prend pas de risques au filet et s'incline 21-18. L'adversaire est en confiance et son attitude nonchalente nous fait dire qu'elle ne prend pas Julie au sérieux. Sans blague. Un bon bras certes mais pas de jambes. Ce qui rageant avec Julie, c'est qu'elle lâche rien et qu'elle a une défense béton. Avec des armortis de fond de court bien placé, en la faisant se déplacer,  surtout sur son revers, la Charlotte lâche l'affaire dans la deuxième partie du deuxième set. Julie sort des smashs impressionnants qui la déséquilibre un peu, mais qui font le job. Elle L'emporte 21-9 et 21-4. Le rouleau compresseur. Et j'en suis bien contente.

 

Benjamin se lance sur le SH1, une place difficile à assumer. Et pourtant, il n'est pas ridicule face à Arnaud (R5). Il remporte le premier set 21-13 mais s'incline 21-12, 21-10 sur les deux suivants. Il sort de ce match bien rajeux mais bon...c'était pas gagné d'avance.

 

S'ensuit le mixte 2 avec Joffrey et Julie (R5-D8) face à Corentin et Sandra (R6-R6). Un match pas facile-facile et pourtant. Après quelques réglages (Julie doit apprendre à aller devant et à avancer sur ses smashs, ne pas se retourner et faire confiance t Joffrey. Ce dernier quant à lui, ne doit pas rester trop longtemps devant ou il doit finir le point, Julie, c'est pas Sabine Souchaud, elle peut pas assurer au fond face à des joueurs masculins de cette envergure.) Joffrey comme je l'ai déjà, a un double cerveau en mixte et canalise Julie, “pose, pose” on l'entend crier “avance” après un dégagement sur Sandra. Le fait de canaliser Julie le rend plus impliqué dans son match. En gros, ils ont un effet positif l'un sur l'autre et la paire monte en puissance depuis trois matchs en arrière. Le mixte 2 est remporté 21-17 21-16 pour la première fois, et ça fait du bien !

 

Pendant ce temps, un terrain s'est libéré et Tristan (R6) peut se lancer sur le SH2 face à Nicolas (R6). L'ex-capitaine a renoué avec la victoire et quelle victoire mes amis : 21-19, 21-8. Et Joffrey qui s'était fait chambré toute la journée de lui dire : “ah ça faisait quoi, au moins vingt ans que t'avais pas gagné de match en R1” ? Et Tristan, sûr de la suite des évènements, de se venger sur Benji “On aurait pu gagner 8-0, moi je dis ça je dis rien.” Des gosses...

 

Qui est-ce qui s'échauffe comme une mule (corde à sautée, fentes avant) sur le bord du terrain ? Camille est remontée à bloc, elle a jamais gagné face à Mélissa (R6) et il est pas question que la victoire lui échappe. Le premier set c'est du grand spectacle, Mélissa résiste mais Cam sort le grand jeu, elle remporte la victoire 21-15, 21-11.

Enfin Marine (après une grosse sieste) et Stéphane retrouvent les terrains pour en découdre. Cette fois-ci, ils ne laisseront aucune chance à leurs adversaires, ils sont remontés à bloc et ça se voit sur les résultats. Ils gagnent face à Arnaud et Charlotte (R5-R5) 21-12 21-12. Ça, c'est fait. Non mais oh !

 

Ligugé l'emporte 7-1. Et bim !


 

Bilan de la journée : Camille reste la grande favorite de l'équipe avec 4 victoires et 0 défaites, elle prend confiance et assurance, l'attitude est irréprochable. Julie nous donne enfin ses premières victoires (2 victoires, deux défaites) et ses progrès nous crient en pleine face qu'elle n'est pas là que pour mettre un nom sur une feuille, ça devait venir ! Tristan avec deux matchs nous prouve que c'est définitivement en simple et sur le SH2 qu'il assure. C'est à refaire. Joffrey devra surement continuer à assumer le SH1 et se motiver un peu plus. Le potentiel est là, il faut apprendre maintenant à positisiver, même en simple quand on est seul face à soi-même. Marine et Stéphane sont réguliers avec 3 victoires sur 4 pour Marine et 2/4 pour Stéphane, malgré un léger accident en mixte, ce sont des joueurs d'expérience qui ont fait progressé par leurs conseils et leur maturité les joueurs de la R1. Ils ont la rage de vaincre ! Benji quant à lui totalise 1 victoire sur 4. Son tableau reste le double homme et comme Joffrey, il faut apprendre à gérer ses émotions en simple.

Un grand bravo à toute l'équipe, la prochaine rencontre face à La Rochelle se jouera à domicile le 31 janvier. A l'année prochaine !

Composition de l'équipe :

Régionale 1, journées 1 et 2.

Ligugé contre Gond Pontouvre.

 

Nous voilà repartis pour une nouvelle saison de régionale ! Au vu des gros départs qui ont eu lieu dans le club, les équipes ont subi de grosses modifications. Mesdames, messieurs, je vous présente l'équipe des survivants de Ligugé ! Principalement composée d'anciens joueurs de R2, notre nouvelle équipe est prête à relever tous les challenges qui vont s'imposer à elle ! On peut d'ores et déjà compter sur Tristan, que l'on peut surnommer “Ken, le survivant de l'enfer”, le symbole d'une génération passée ! Ensuite, on retrouve Benjamin et Camille, prêts à à découdre, surtout pour les simples. Le couple enchaîne les pompes et les joggings, ça va chier dans le pâté, moi je vous le dis ! Joffrey est lui-aussi toujours présent, mais a laissé sa place pour le premier tour ! Ensuite, on retrouve les joyeux lurons de la R2, choisis spécialement par mes soins : Julie fait son retrour en R1 (et pour cette occasion, elle a fumé de la drogue), Christine et Benoît, les deux vétérans de l'équipe, sont aussi venus nous prêter main forte ! Et c'est à moi, Perrine, que revient le plaisir de coacher et soutenir cette équipe !

 

Pour la première rencontre qui s'est déroulée à Royan, nous avons affronté l'équipe du Gond-Pontouvre  ! C'est Christine et Benoît qui ont ouvert les hostilités avec le mixte 1. Alors oui, je vous entends hurler d'ici c'est quoi ce capitaine de merde qui ne sait pas faire une compo ? A ceci je réponds : certes, contre Emile Tardieux et Cédric Laforest, ça allait être dur. Mais avec l'accord de l'équipe, nous avons préféré parier sur d'autres matchs que les mixtes (qui demandent à être travaillés pendant entraînements et tournois.) Toutefois, je sais que Benoît et Cricri se plaisent à jouer ensemble et malgré la défaite, il y a quand même eu de très beaux points. Victoire en deux sets pour le Gond.

 

Ensuite, nous avons lancé le simple homme 1. Jo étant absent, Ben ayant moins de points (2 points) que Tristan, c'est ce dernier qui est entré en piste contre Sylvain Lemarie. Après un premier set perdu 21-19, Tristan se ressaisit dans le deuxième. Trop de fautes dans le premier set, et c'est bien dommage car Tristan aurait pu s'assurer la victoire à ce moment-là. Par malchance, une douleur à la cuisse s'avérant être une déchirure l'empêche de conclure le troisième set. Bien battu quand même ! (Ken le survivant je vous dis !)

 

Julie a d'ores et déjà enfillé la genouillère pour son premier simple de la saison. On a tous croisé les doigts pour que sa cuisse (grosse déchirure sur le tournoi de simple de La Rochelle la saison dernière) tienne la route. Je savais qu'elle était largement au dessus de son adversaire pour ce simple, il ne fallait pas qu'elle perde confiance. Mis à part quelques moments où elle a fait “sa Julie”, le match est remporté en deux sets, tranquille poulette nous apporte la première victoire. Le Gond mène 2-1.
 

Et là j'ai à côté de moi l'ado pré-pubère, Camille Le Bars, en train de faire dans ses culottes car Emile Tardieux est “trop forte”, qu'elle n'a “jamais gagné contre elle”. Et là c'est parti “Tu sais, c'était Léa le simple 1 l'an passé, je vais pas y arriver, y'a beaucoup de filles fortes.”, “faut pas avoir trop confiance en moi...” c'était sortez les mouchoirs. Bref, j'ai peut-être une confiance excessive en Camille, mais je savais que si elle s'y mettait, ça pouvait être un massacre. La voilà partie dans cet état d'esprit et dieu seul sait (enfin non ya Ben aussi) à quel point c'est difficile de lui donner confiance. Le premier set se passe, Emilie a le dessus. On voit bien que Camille n'est pas à fond, elle n'est pas encore libérée. Toutefois, une fois le petit diesel lancé, elle récupère tout son retard mais perd le premier set 21-19. Personne n'a peur, on connaît Camille à force. Là, je sais qu'elle est chaude et qu'elle a compris. Après quelques smashs écrasants dont elle a le secret (et qui lui ont valu le commentaire très néandertalien de Tristan “Ouuuuuuuuh Camiiiiillle”), elle renvoit son adversaire dans les choux en deux sets express 21-6 21-8. Mais bon, dans le genre je me dénigre, voilà ce qu'elle nous sort à la fin du deuxième set : “ouais mais c'est sûr, elle a pas joué là, elle va faire mieux dans le troisième set !” Bah tiens, tu veux pas aller la coacher tant qu'on y est ? :)

 

On lance ensuite le mixte 2 et c'est l'équipe bioman rose qui s'y colle, Tristan et Julie (quelqu'un aurait un polo bleu L pour Tristan ? Bizarrement, il a pas voulu essayer celui que lui a gentiment proposé Camille.) Un match perdu en deux sets et c'est bien dommage car la paire a bien joué malgré quelques fautes. Je tiens à préciser que j'ai réussi à prendre Julie en photo en flagrant délit de remettage de culotte et de doigt dans le nez :)

 

La rencontre se poursuit avec le double homme, le double Ben ! La prof de philo et le geek à lunettes se connaissent bien maintenant et quel spectacle ! J'ai trouvé qu'ils étaient vraiment en phase et ils n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires. Les entrainements contre Saimy et Nicolas Souchaud portent leurs fruits : ce qui m'a effectivement impressionnée pendant ce match, c'est que l'un comme l'autre, ils étaient de vrais murs. J'ai vu 90% des smashs adverses défendus, (bon y'avait aussi une bonne dose de chatte grosse comme ça !) ce qui a rendu leurs adversaires verts de rage ! Ils finissent souriants et complices et en confiance pour la suite.

 

La rencontre s'est terminée par le double dame. Mon choix était stratégique, je savais que nos filles étaient meilleures sur les simples et le double dame, j'ai donc assuré le coup en envoyant Christine et Camille. Un match sans surprise, elles ont assuré le coup et se sont fait plaisir par la même occasion.

 

Ligugé remporte la rencontre 5-3, nous avons remercié l'équipe du Gond avant de nous préparer face à Niort.

 

bannière Lardesports
Merci à notre partenaire pour le matériel sportif (Lardesports.com) et à tous nos partenaires institutionnels
(Ville de Ligugé, Région NA, La Vienne 86, CNDS, Codep86, Ligue NA et FFBad) !

Site officiel de la LLB 86 - Tous droits réservés @2016